• Contact
  • Espace distributeur

L’infection urinaire chez le chat : symptômes, causes et traitements.

L’infection urinaire chez le chat : symptômes, causes et traitements.

Très rares chez les animaux sauvages, les infections urinaires sont malheureusement courantes chez les animaux domestiques, dont le chat. Très contraignantes pour nos compagnons, les infections urinaires comme les cystites  peuvent être dangereuses lorsqu’elles ne sont pas soignées rapidement. Comment savoir si son chat a une infection urinaire ? Quelles sont les causes des infections ? Comment les soigner ? Nous vous donnons toutes les clés pour repérer les premiers signes d’une infection et agir en conséquence. 

Infection urinaire du chat : définition 

Une infection urinaire est une infection d’origine bactérienne caractérisée par la multiplication des bactéries de manière anormale dans la vessie… Elle fait partie des MBAUF, autrement dit des Maladies du Bas Appareil Urinaire Félin. On classe également cette maladie dans un ensemble appelé Syndrome Urologique Félin (SUF) par les vétérinaires. La prolifération des bactéries dans l’appareil urinaire est dangereuse : elle peut entraîner l’apparition de calculs vésicaux ou de cristaux dans la vessie. À un stade avancé, lorsqu’elle n’est pas traitée, l’infection urinaire peut s’étendre et endommager les reins de votre animal. Vous l’avez compris : les infections urinaires sont à prendre au sérieux. Mais comment les repérer ? 

Quels sont les symptômes de l’infection urinaire chez le chat ?  

Une infection urinaire ou cystite (infection la plus répandue chez les chats domestiques) peut avoir de nombreuses causes. Les symptômes des différentes infections urinaires sont néanmoins sensiblement identiques. Comment savoir si son chat a une cystite ? les problèmes urinaires du chat se manifestent de la manière suivante (votre chat peut avoir un ou plusieurs de ces symptômes) :  

  • Des difficultés à uriner : le chat grimace ou miaule de douleur lorsqu’il va faire ses besoins dans sa litière. Il peut essayer d’uriner sans rien expulser. 
  • Une malpropreté soudaine : le chat n’est plus propre et se soulage n’importe où dans la maison. 
  • Un comportement anormal : le chat a tendance à s’isoler, se lèche constamment les parties génitales, est peu actif ou au contraire très agité.  
  • Des urines inquiétantes : on décèle parfois du sang dans les urines, et ces dernières émettent souvent une odeur d’ammoniaque. 
  • Le chat boit davantage. 
  • Des vomissements. 
  • Un abdomen tendu et douloureux.  
  • Quand l’infection est très étendue, certains chats refusent de s’alimenter.

Quelles sont les causes des infections urinaires chez les chats ?  

Les causes des problèmes urinaires chez le chat sont nombreuses. Ces infections touchent généralement les chats de plus de 10 ans et peuvent être révélatrices d’autres maladies comme l’insuffisance rénale chronique, un mauvais fonctionnement de la glande thyroïde ou le diabète. Elles peuvent toutefois toucher des chats jeunes, n’ayant aucun antécédent médical. Les infections peuvent aussi résulter :  

  • d’une mauvaise alimentation ; 
  • des suites de la stérilisation ,  
  • d’une obstruction de l’urètre ;  
  • d’un manque d’hydratation ;  
  • d’une blessure au niveau de l’appareil urinaire suite à un choc ou une chirurgie ;  
  • d’un défaut de vidange de la vessie ; 
  • d’une accumulation de cristaux et calculs urinaires ; 
  • d’une inflammation médicamenteuse ; 
  • de l’obésité ; 
  • d’une tumeur dans l’appareil urinaire;  
  • d’un stress important. 

Notez toutefois que la cystite ne présente parfois pas de cause identifiable. On l’appelle alors cystite idiopathique. C’est l’équivalent des cystites interstitielles chez la femme, dont la cause reste souvent un mystère. 

Comment soigner son chat quand il a une infection urinaire ? 

Si vous constatez l’un ou plusieurs des symptômes évoqués précédemment, mieux vaut agir sans attendre et emmener votre chat chez son vétérinaire. Seule une analyse bactériologique de l’urine permet de déceler la présence des infections urinaires. Pour réaliser cet examen, le vétérinaire réalise un prélèvement de l’urine dans la vessie ou par sonde. Quand le résultat est positif, d’autres examens sont souvent nécessaires pour connaître le lieu précis de l’infection dans l’appareil urinaire (analyses de sang, radiographies ou échographies de la vessie et des reins, scanner…). Grâce à l’identification précise des germes, le vétérinaire peut prescrire les antibiotiques adaptés à votre chat. En effet, toutes les bactéries ne sont pas sensibles au même traitement.  

Il est très important d’administrer le traitement prescrit à votre animal en suivant scrupuleusement les recommandations du professionnel de la santé animale. Tout comme chez l’homme, les antibiotiques peuvent favoriser la résistance des bactéries quand le traitement n’est pas pris jusqu’au bout ou trop longtemps. Surveillez le comportement de votre animal tout au long du traitement (7 à 10 jours pour les cas légers contre plusieurs semaines pour les infections avancées et très graves, lorsque les reins sont atteints). S’il est efficace, votre chat doit progressivement retrouver sa vivacité, aller faire ses besoins sans douleur et retrouver l’appétit. Observez bien la couleur des urines et le comportement de votre animal. Si vous ne voyez aucune amélioration, n’hésitez pas à l’emmener consulter à nouveau.   

Peut-on prévenir les infections ?  

Les infections urinaires comme les cystites ont tendance à récidiver, d’autant lorsqu’elles sont liées à une mauvaise alimentation, ou à une situation stressante qui persiste pour l’animal. Pour commencer, veillez à toujours proposer de l’eau propre et fraîche à votre chat. Un chat qui boit suffisamment court moins de risque de développer des infections urinaires. Si votre chat ne boit pas assez, vous pouvez essayer de lui proposer une fontaine à eau, ou inclure des aliments humides dans son alimentation. Si votre chat refuse de boire dans sa gamelle d’eau, vous pouvez ajouter un peu d’eau dans ses croquettes. Il boira plus facilement cette eau, qui aura le goût de ses croquettes.  

Veillez également à offrir une alimentation saine à votre chat. EVERLAND propose plusieurs types de croquettes pour chats, dont des aliments pour chats âgés ou destinés à protéger la vessie. Une activité physique permet également de limiter les problèmes urinaires. Enrichir l’environnement de votre chat avec des jouets, des arbres à chats sur lesquels il peut grimper est donc une chose à mettre en place pour prévenir les infections urinaires.  

Vous savez désormais comment identifier une infection urinaire, quels réflexes avoir pour bien la soigner et la prévenir. Notre conseil ? Agissez vite si vous avez le moindre doute et suivez minutieusement les conseils de votre vétérinaire pour limiter les chances de récidive.